Voilà maintenant un mois et demi que la rénovation de notre futur local a démarré, pas facile mais le résultat promet d’être au rendez-vous.
Après de longues journées d’évacuation et près de sept bennes plus tard, on commence à voir apparaître les premières phases de reconstruction.

 

 

 

 

Après plusieurs réunions au sommet avec les architectes, le projet prend une véritable dimension 3D. Plans et images de synthèses nous permettent de visualiser les différents espaces et de définir les futurs rayons.

 

 

 

 

C’est avec la participation de notre camarade Fabrice que l’évacuation des bennes s’enchaîne et fait désormais place à la dimension de la reconstruction.
Première livraison d’IPN et c’est parti pour le montage de la mezzanine où se trouveront nos bureaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis c’est au tour de la façade, déposée à la “mano” qu’elle prend un grand coup de jeunesse. Elle peut désormais accueillir le pignon en verre.
Petit point stratégique sur la réutilisation des gravas et de la fin du stock de carrelage: il est décidé pour notre plus grand plaisir de tous étaler pour la préparation de la chape, appelée aussi méthode “hérisson”.

 

 

 

 

 

 

Le chantier avançait à grand pas mais c’était sans compter sur cette semaine d’hiver glacial. La neige recouvrit tous bloquant ainsi le début de l’intervention des couvreurs mais également l’acheminement des matériaux par camions.

 

 

Anne-Charlotte réfléchit à comment utiliser au mieux le temps sous cette neige épaisse de presque 20cm …
Malgré ce froid l’équipe de “De fanti” continue de préparer la chape et commence à poser les rails pour la préparation du placage de la zone “Chill”.

 

 

 

 

 

 

De notre côté, on s’affaire à la planification de la construction des différents meubles principaux.  Choix du style, des matériaux mais aussi des outils indispensables à la bonne réalisation.
Mais avant ça nous décidons de tenter la mission “récupération de mur de briques” grâce au procéder du sablage.
C’est accompagné de “Jo” rider fou de Cergy que nous arrivons chez “Kiloutou”, on charge la sableuse dans le kangoo, le compresseur attaché à la golf et en route…

 

 

 

 

 

 

Après deux jours très intenses et finalement un arrêt du compresseur pour panne d’essence, un résultat sympathique dans le futur rayon wake.

L’atelier de menuiserie est donc mis en place dans l’ancien bureau du carreleur, quelques courses chez “Leroy” et c’est parti.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La suite au prochain épisode…
See You
L’équipe The Corner Shop